Règles 07 – La capture et l’échec

Sommaire:

  • Comment prendre une pièce
  • Le principe de l’échec au Roi
  • Les parades possible à un échec

Pour ceux qui préfèrent la version texte:

Alors, nous allons voir maintenant comment capturer les pièces. On va voir également l’échec, etcetera.

Alors, pour faire simple, voyons une première chose.

La Capture

Alors, par exemple

Diagramme d'échecs avec une position pour l'exemple

si on met la Dame là, comme ceci, ce Fou, normalement, il pourrait aller jusque-là mais il y a un objet sur son passage. Donc en fait, il ne peut aller que là. Mais pour capturer une pièce, en fait, il faut qu’il prenne sa place. Dans ce cas-là, ce Fou va pouvoir prendre la Dame. Et pour prendre la Dame, on vient prendre le Fou. Sur un mouvement naturel du Fou, on se met jusque sur la case sur laquelle se trouve la pièce qu’on veut prendre et on prend la pièce en se mettant à sa place.

Donc, sur un échiquier en physique, on bouge la pièce jusque-là et on prend la pièce de la même main et on la sort du jeu. Littéralement, on la sort du jeu, voilà.

C’est comme ça qu’on capture une pièce. Très bien.

Dans le même état d’esprit, on peut mettre

un échec

Alors, qu’est-ce que c’est qu’un échec ? C’est une menace sur le Roi, comme ceci. Donc la Tour, au prochain coup, s’il ne se passe rien va attaquer le Roi, va prendre le Roi.

Diagramme d'échecs avec une menace sur le Roi

Donc, pour parer cette menace, le Roi a trois possibilités. C’est ce qu’on appelle la technique PIF. C’est Prise, Interposition et Fuite.

  1. Prise

Alors, première solution donc on a dit, prise. On peut constater que le Fou peut prendre la Tour comme ceci. Et à partir de là, la Tour ne peut plus prendre le Roi puisque la Tour est à l’extérieur, elle est sur les pièces extérieures.

  1. Interposition

Mais derrière, la Dame peut prendre le Fou comme ceci, c’est un mouvement naturel de la Dame, et remettre un échec.

Dans ce cas-là, ce que les Noirs peuvent faire, c’est s’interposer entre la Dame et le Roi.

Donc, à partir de là, la Dame, au prochain coup, ne pourra pas prendre directement le Roi. Elle va devoir manœuvrer comme ceci, avec des échecs, etcetera. Voilà.

  1. Fuite

Et une troisième possibilité pour les Noirs, c’est la fuite. Donc, si on interpose une pièce là, le Cavalier par exemple, la Dame prend le Cavalier et puis, il n’y a plus rien à faire. Donc, autant fuir avec le Roi. Voilà, comme ceci.

Donc, prise, interposition, fuite.

Généralement, il vaut mieux prendre mais des fois, ça vaut mieux d’interférer ; et en dernier recours, la fuite.

C’est dans cet ordre qu’il faut réfléchir les coups. Mais ce n’est pas parce qu’on peut prendre qu’il faut forcément prendre, des fois ça vaut plus le coup de fuir. Mais bon, voilà.

Donc, qu’est-ce qu’on a dit ? Pour prendre une pièce, il suffit de se mettre à sa place et sortir la pièce du jeu.

Donc, on peut prendre avec n’importe quelle pièce tant qu’on se met à la place de la pièce qui est capturée ; et la pièce qui est capturée sort du jeu. Voilà, on est d’accord ?

C’était pour la capture.

L’échec

Quand on est échec, je le précise, on ne peut pas jouer autre chose en disant “oui mais attends, ce n’est pas grave, au prochain coup, on verra bien.”

À aucun moment, on peut avoir joué un coup alors que le Roi est encore menacé. Ça devient un coup interdit, un coup impossible, un coup illégal, appelez-ça comme vous voulez, on n’a pas le droit.

Les règles des échecs sont très claires, si quand le Roi a bougé, si quand une pièce a bougé par exemple, le Roi est toujours en échec, interdit. Interdit ! Il faut quoi qu’il se passe, soit la menace est parée, soit on abandonne. Soit la partie est perdue.

Mais en aucun cas, on peut se permettre de se dire “bah non, je peux prendre une pièce, attends, c’est vachement plus intéressant pour moi de prendre une pièce que de s’occuper de mon Roi, quoi.”

Eh bien non. Le Roi, c’est la pièce prioritaire. Et quand le camp a joué, donc là les Noirs ont joué, il faut qu’il n’y ait plus d’échec.

Voilà pour la capture et les échecs.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *