Finale Les Oppositions


Sommaire :

  • L’opposition directe
  • L’opposition indirecte
  • L’opposition éloignée
Photo montrant la vidéo du cours.
Vidéo accessible sous abonnement

Pour ceux qui préfèrent la version texte:

Coucou, c’est Fafache !

Nous allons voir aujourd’hui les différentes oppositions.
Alors, qu’est-ce que c’est les oppositions ? C’est par exemple quand les Rois sont face à face comme ceci, voilà. Ça, c’est l’opposition que tout le monde connaît.

Diagramme d'échecs montrant une opposition.Et en fait, on appelle ça l’opposition, mais c’est une forme d’opposition.
Alors, pour être précis, il y en a deux et ces deux-là sont soit simple comme ceci, soit éloignées. C’est-à-dire que si le Roi se déplace là et là et là et là, voilà. Là, c’est une opposition simple, comme on connaît, normal, mais à distance.

Diagramme d'échecs montrant une opposition éloignée.Et en effet, si les deux se rapprochent, on se retrouve dans un système où c’est toujours une opposition simple, mais une opposition directe, mais simple. Ce n’est pas éloignée, quoi. Voilà.
Donc, il y a l’opposition directe comme ceci, et l’opposition indirecte. Par exemple, ceci est une opposition indirecte. Voilà, ok ?

Diagramme d'échecs montrant une opposition indirecte.Alors, comment ça marche ? Qu’est-ce que c’est la règle ?
Alors, dans une opposition directe, c’est une opposition normale, celui qui n’a pas le trait, donc ici c’est les Blancs, donc c’est aux Noirs de jouer, donc les Noirs ont le trait, donc celui qui n’a pas le trait, c’est les Blancs, celui qui n’a pas le trait a l’opposition. Ok ?
Je répète. Dans une opposition directe, celui qui n’a pas le trait a l’opposition.
Alors, à quoi ça sert l’opposition ?
Ça sert par exemple si les Noirs veulent aller dans cette partie du jeu (en vert), les Blancs peuvent les en empêcher.

Diagramme d'échecs montrant où les Noirs souhaiteraient aller.L’opposition directe

Comme on peut le voir, il y a trois cases là (en rouge), ça fait une sorte de mini-mur et le Roi ne peut pas passer à côté de ce mur tant que le Roi blanc s’y oppose.

Diagramme d'échecs montrant le mur entre les deux Rois.On va essayer, hop, on a juste déplacé le mur, voilà, et ainsi de suite. Et il peut réessayer dans l’autre sens, voilà, on peut empêcher le Roi noir d’aller dans une partie du jeu.

Alors, forcément, ça a un avantage. C’est que celui a qui l’opposition peut contraindre le jeu de l’adversaire, ce qui n’est pas forcément vrai pour les Noirs.
Si les Noirs veulent empêcher les Blancs d’accéder à cette partie du jeu, eh bien c’est très compliqué puisque quand ils se mettent d’un côté, hop, on avance de l’autre côté. Voilà.
Donc ça, c’est pour l’opposition directe.

L’opposition indirecte

Alors, maintenant, pour l’opposition indirecte. On va voir ça tout de suite.
Donc, voici une opposition indirecte. Alors, l’opposition indirecte, c’est l’inverse de l’opposition directe.
Et donc, pour le principe de fonctionnement de l’opposition, c’est celui qui a le trait qui a l’opposition.
Donc, ici, ce sont les Noirs qui ont le trait, donc ce sont eux qui ont l’opposition. Et on pourra le voir très vite. Nous passons d’une opposition indirecte à une opposition directe, où celui qui n’a pas le trait, donc les Noirs, a l’opposition.

Diagramme d'échecs montrant le déplacement du Roi.Vous voyez, c’est logique. Ceux qui ont l’opposition garde l’opposition. Et donc, on passe dans une position indirecte, et donc ce sont les Noirs qui gardent l’opposition et on repasse dans une opposition directe où ce sont toujours les Noirs qui ont l’opposition.
Donc, je rappelle. La règle de l’opposition indirecte, c’est celui qui n’a pas le trait a l’opposition. Ok ?

L’opposition éloignée

Maintenant, on va voir ce qui va se passer quand c’est éloigné.
Alors, on va voir ça tout de suite. On va commencer simple.

Diagramme d'échecs montrant une opposition éloignée.Donc là, c’est une opposition directe. Pourquoi et comment on le sait ?
Eh bien, les Rois sont face à face et il y a une, deux, trois, quatre, cinq cases ; c’est un nombre impair, tout va bien. Donc, celui qui n’a pas le trait, donc les Blancs, ont l’opposition. Si les Noirs se rapprochent, on arrive forcément à une opposition simple et directe. Enfin, pas éloignée et directe.

Maintenant, la même position, un peu plus compliquée.

Diagramme d'échecs montrant une autre opposition éloignée.Voilà, alors dans ce cas-là, qui a l’opposition ? Comment ça vous ne savez pas ? Mais il y a une, deux, trois, quatre cases-là. Vous ne voyez pas les quatre cases ? Non, je vous rassure, ça ne marche pas comme ça.
En fait, vous récupérez les… pour savoir si c’est une opposition directe ou indirecte, il faut tracer une sorte de carré, voilà, comme ceci, voilà. Enfin, dans ce cas-là, c’est un rectangle. Ok, j’admets.

Diagramme d'échecs montrant le rectangle lors d'une opposition indirecte.Donc, nous avons une case blanche, une case blanche, une case noire, une case noire. Quand on est dans ce cas-là, c’est exactement comme quand on est dans ce cas-là. Et dans ce cas-là, comme vous le savez, c’est une opposition indirecte.

Diagramme d'échecs montrant les déplacements des Rois.Donc, on va revenir dans le cas qui nous animait. Voilà.
Quand les quatre cases ne sont pas de la même couleur, quatre cases de coin-là (en vert) ne sont pas de la même couleur, c’est une opposition indirecte. Et voilà, c’est aussi simple que ça.

Diagramme d'échecs montrant les 4 coins.Donc, pour reprendre l’opposition, donc là, les Noirs ont l’opposition, et donc pour garder l’opposition, il faudrait qu’ils se mettent sur une case blanche où les quatre cases sont blanches.
Donc, pour garder l’opposition, on se met là. Dans les cases en rouge, ça ne marche pas. Voilà, il n’y a que celle-là.

Diagramme d'échecs montrant le déplacement possible et ceux qui sont impossibles.Donc là, on garde l’opposition.
Alors, les Noirs peuvent jouer. Ils peuvent dire “ah oui, tu veux prendre l’opposition ? Bah attends, regarde. Moi, je vais me mettre là. Haha, tu fais quoi là maintenant ?”

Diagramme d'échecs montrant le déplacement du Roi.Eh bien, le rectangle où les deux cases sont identiques, c’est là. Donc, on est en mesure de reprendre l’opposition.
Et donc là, celui qui n’a pas le trait a l’opposition, c’est les Noirs.

Diagramme d'échecs montrant le déplacement du Roi.Voilà, ça marche comme ça le principe d’opposition.

On voit encore un exemple ? Allez, c’est parti !
Voici un exemple !

Diagramme d'échecs montrant un autre exemple d'oppostition indirecte.Alors, opposition directe ou indirecte ? Alors, éloignée, on voit que c’est éloigné, hein. Il faut se concentrer sur le directe ou indirecte. Alors, alors, alors ? Je vous laisse mettre pause si vous voulez regarder, sinon moi, je donne la réponse.
Donc, on trace le rectangle, voilà, comme ceci. Qu’est-ce qu’on voit ? Les quatre cases ne sont pas de la même couleur. Donc, c’est une opposition indirecte.

Diagramme d'échecs montrant le rectangle de l'opposition.Et que dit la règle sur les oppositions indirectes ? Celui qui a le trait a l’opposition. Indirecte, c’est celui qui a le trait a l’opposition. Donc, ce sont les Blancs qui ont l’opposition.

Voilà, voilà, il faut s’entraîner un petit peu, et puis ça va venir très vite. Et c’est une notion extrêmement importante dans les finales.

Voilà pour ce cours.
À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *