Ouverture Initiation au Gambit Dame

Image du cours vidéo
Vidéo accessible sous abonnement.

Pour ceux qui préfèrent la version texte :

Coucou, c’est Fafache !

Donc, nous allons voir quelques ouvertures diverses et variées. Et aujourd‘hui, nous allons une initiation en quelques parties ou une partie du Gambit Dame.
Gambit Dame, c’est pareil, c’est une ouverture qui est utilisée de partout et qui a subi l’épreuve du temps et qui va jusque dans les parties de championnat du monde et qui est encore utilisée de nos jours dans les championnats du monde.

Alors, le Gambit Dame consiste à offrir un Pion comme ceci, mais ça n’a du Gambit que le nom.

C’est-à-dire que c’est pas du tout un truc dynamique à fond. Si le pion est pris, très rapidement, le Fou va pouvoir le reprendre en attaquant. Et puis, si les Noirs cherchent à protéger ce Pion, ils vont avoir plus de problèmes qu’autre chose.

Et donc, le Gambit Dame, stricto sensus, voilà, ça commence comme ceci. Donc, c’est généralement un Gambit Dame refusé en disant “tu veux ce Pion ? Vas-y, prends-le, je reprendrai et on verra ensuite.”

Diagramme d'échecs montrant la réponse des Noirs.Et là, on continue l’attaque sachant que contrairement aux ouvertures du Pion Roi où le premier coup c’est E4, les ouvertures du Pion Dame, quand le Pion sort, il est déjà protégé. Si vous regardez bien ce Pion (en jaune), il est déjà protégé avec la Dame. Donc, il n’y a pas besoin de le défendre autre mesure.

Diagramme d'échecs montrant le déplacement du cavalier.Alors, souvent, on sort le Cavalier pour défendre le pion mais il arrive régulièrement qu’on sorte d’abord le Fou en disant “oui, tu veux mettre ton Fou derrière mon Cavalier ? Je veux bien, mais il va falloir d’abord que tu attaques avec le Cavalier, comme ça, tes pions seront derrière ton Cavalier et normalement, tu ne devrais pas faire une attaque à la baïonnette comme on dit avec les pions”, c’est-à-dire que les pions avancent et puis, tapent sur tout ce qui bougent, eux-mêmes, à la baïonnette.

Diagramme d'échecs montrant le déplacement du fou.Donc, les Blancs, ils sont un petit peu coincés, ils ne peuvent pas faire grand-chose, et donc ils sortent le Cavalier. Et à ce moment-là, on sort le Cavalier, et là, le Fou vient attaquer. Pour éviter tout problème, on dit au Fou “reste loin un petit peu”, et par derrière, on vient protéger ce Cavalier. Tu prends ce Cavalier, pas de souci, je le reprends. Donc, il n’y a pas de souci de demi-mesure, etcetera.

Oui, c’est ça, c’est ça, voilà ! Donc, on vient protéger le pion-là. Et là, on vient roquer. Voilà, alors qu’est-ce qu’on peut faire encore ?

Alors là, il y a tout un rituel. Soit on sort le Fou et généralement, les Noirs reprennent là. Et donc, on a fait perdre un temps aux blancs.

Et derrière, on va venir attaquer avec le Fou, là comme ceci. Et l’autre Fou qui est souvent enfermé derrière ce Pion vient prendre sa place naturelle ici et attaquer plutôt le Roi. Voilà, comme ceci.
Ou bien, se mettre en position et c’est parti pour une attaque en bonne et due forme.

Voilà, c’est un exemple d’ouverture de la Dame. Il y en a d’autres, il y a d’autres possibilités, voilà. Et le but des Noirs, c’est de casser ce centre blanc autant que faire se peut.
Donc, ça, c’est une possibilité mais il en existe d’autres qu’on verra plus tard. Mais le principe, voilà.
Alors, là, c’est un exemple où on arrive souvent dans une structure…

Alors, par exemple, on va mettre d’abord la Tour là. Et donc, on va attaquer là comme ceci. Hop, on va sortir le Fou, voilà, on va attaquer tout simplement. Les Blancs vont protéger là et on va se retrouver dans cette structure typique des ouvertures type Gambit.

Vous pouvez voir là, il y a une structure de pions qui se fait comme ça. Alors, ces Pions-là ne sont pas forcément inclus dedans mais deux pions protégés par deux pions (en vert). Et si vous regardez bien, hop, on va le mettre dans une autre couleur, les Noirs ont la même (en jaune).

Diagramme d'échecs montrant la structure typique du Gambit Dame.C’est une structure typique des ouvertures du pion Dame. Donc, D4 et C4, ce n’est pas sur E4. D4 et C4 protégés par des pions derrière, voilà. Et cette structure est assez stable et elle n’offre pas tous les avantages bien entendu mais souvent, l’attaque va se porter du côté aile Dame et donc les Rois sont relativement, je dis bien relativement, tranquilles parce que la plupart du jeu normalement se passe de ce côté-ci. Il va y avoir les Tours qui vont venir et puis, ça va se passer là, donc le Roi n’est pas souvent inquiété directement, sauf combinaison tactique bien entendu.

Donc, ce sont des parties qui peuvent être beaucoup plus calmes, mais beaucoup plus stratégiques, beaucoup plus fines. C’est un petit peu comme les finales. Une imprécision sur un coup te fait perdre la partie parce qu’on s’en rendra compte douze coups plus tard quoi, voilà.

Ce n’est pas plus facile ou plus dur que les ouvertures dynamiques, c’est différent. C’est un autre apprentissage, c’est un autre mode de fonctionnement et il faut connaitre les deux. Après, on ne choisit pas forcément. On est souvent à l’aise plus dans un domaine que dans l’autre. Il y en a qui aiment bien quand ça tiraille de partout et puis que c’est dynamique à souhait, que c’est le premier qui fait une erreur qui a perdu. Puis, il y en a d’autres qui aiment bien construire, bâtir, créer une forteresse, se créer une défense, être impénétrable, anticiper les coups, créer un plan, etcetera. Voilà, ça dépend de la personnalité de chacun, voilà.

C’était pour une initiation au Gambit Dame. On verra plus en profondeur si ça vous intéresse, vous le marquez dans les commentaires.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *