Finale Dame contre Pion cas de nulles

Photo montrant l'image de la vidéo du cours
Vidéo accessible sous abonnement

Pour ceux qui préfèrent la version texte :

Coucou, c’est Fafache !

Donc, on a déjà vu un cours sur les finales avec une Dame contre un Pion en avant dernière ligne. Ok.
Donc, la technique consistait à dire bon, bah on va menacer le Roi et on va faire en sorte que le Roi se retrouve devant le pion et on va avancer le Roi et tout va bien. Ok, très bien.

Donc, le Roi se met sur le côté, on attaque le pion, voilà. On attaque le Roi, on attaque le pion en empêchant le Roi d’aller là. Hop, on va devant, on va là. Et puis là, le Roi n’a pas le choix, il ne peut pas aller par-là, il est obligé de se mettre devant, et on va avancer le Roi. Ok, très bien.

On avance le pion, c’est pareil tout va bien. Le Roi se met sur le côté, on attaque, on attaque, on attaque. Et là, c’est toujours le même principe : le Roi est censé aller là, mais le Roi, il va aller là.

Alors, les Blancs se disent bon, bah voilà, c’est bon, c’est gagné, quoi ! Je peux prendre. Oui, mais si vous regardez bien la position maintenant là, nous avons un pat. Donc, dans ce cas-là, eh bien, c’est la Dame qui est obligée de bouger. Échec.

Diagramme d'échecs montrant une position de pat.Et donc, on n’avance pas, on a un match nul, tout va bien. Vas-y tu peux prendre le pion. Je veux bien. Ah oui, mais non, ce n’est pas ce que je cherche. Ah, ok, très bien. Cette position, on l’a déjà eue deux fois. Ah, si on va par-là, on va réussir à repousser un peu l’échéance, mais on est à la troisième fois. Donc, c’est match nul. Voilà.

Donc, dans ce cas-là, sur la colonne F, ça ne marche pas.
Alors, dans le même état esprit, on va voir sur la colonne H.
Donc, bah voilà, on est sur la colonne H. Donc, il y a une Dame qui arrive, le pion qui arrive, et… Bah, c’est toujours la même technique finalement : un petit échec, on se met sur le côté, on menace de prendre le pion, on le protège, etcetera, etcetera. Le Roi se met devant, voilà.

Et là, si on avance le pion pour aller prendre ce pion, eh bien, nous avons une position de pat.

Diagramme d'échecs montrant une position de pat.Donc, sur le pion de la colonne, ça ne marche pas ; sur la colonne F, ça ne marche pas. Et on peut faire la même chose dans l’autre sens, c’est-à-dire que voilà. Voilà.
Donc, avec la Dame, ça ne marche que quand on est sur les colonnes D, G, E et B. Donc, sur ces colonnes, les colonnes des Fous et des Tours, ça ne marche pas.

Alors, une question qui m’a été posée c’est : “Oui, mais si le pion est sur une case au-dessus ?”
Alors, on va revenir. Je vais vous mettre ça sur l’échiquier.

Diagramme d'échecs montrant un nouvel exemple avec les pions au dessus.Voilà. Si le pion, au lieu d’être là, il est là, est-ce que c’est match nul ? Bonne question. Eh bien, on va le faire.
Voilà. Donc, le pion, il n’est pas en avant dernière ligne. C’est uniquement quand il est en avant dernière ligne que c’est un problème. Échec. Donc, le Roi se met sur le côté. On menace de prendre. Pas de souci. Voilà. On menace de prendre. On menace de prendre.

Et là, hop, on va faire comme ceci :
Donc là, le Roi n’a pas le choix. S’il part par-là, le pion est pris, il est obligé d’aller là. Eh bien, on va ramener le Roi tout simplement. Et là, le Roi quoi qu’il fasse, il n’a pas vraiment le choix, il n’a qu’un seul coup. Ce pion va être pris, donc le Roi va être obligé d’aller là. On prend le pion, fin de l’histoire, fin de la manœuvre, c’est fini. Et voilà !

Et ça marche pareil sur la colonne F, si le Roi va là, on prend le pion et c’est fichu.
Donc, c’est vraiment quand les pions sont en dernière ligne qu’ils peuvent représenter une menace. Sans quoi, on va les prendre et voilà, c’est fini.

Voilà j’espère que ça vous a plu, et puis que ça vous permettra de sortir de certaines situations.

À bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *